Logo Bretzel
Editions Bretzel
La maison
L'équipe
Auteurs
Nous contacter
Interdit
aux mineurs

Retour accueil
petit logo petit logo petit logo petit logo petit logo petit logo



Présentation de l'ouvrage
Logo Arbus


Les 11 nouvelles
Logo Arbus


L'auteur
Logo Arbus


Commander l'ouvrage
Logo Arbus


Extraits
Logo Arbus







    Présentation des 11 nouvelles


Moulin
1. La petite couturière
  Cette histoire authentique a eu lieu dans les années 1870, dans le moulin d'enfance de l'auteur, un lieu magnifique avec sa cascade que celui-ci décrit au travers de ses souvenirs enchantés. Dans ce cadre idyllique, un drame a pourtant eu lieu. L'auteur raconte les circonstances étranges dans lesquelles il a eu connaissance de ces faits. Le récit tente alors de reconstituer 
dans sa dimension paradoxale ce crime avec ses protagonistes - un meunier, son fils et une jeune couturière - dans une atmosphère à la Maupassant.


Mariage disparate
2. Le mariage disparate du jeune Lafitte
  Salies-de-Béarn est une station thermale dont la source salée est la propriété indivise de ses premiers habitants et de leurs descendants. Il s'agit d'une singularité sans équivalent dans le droit français qui, au début du XIXe siècle, conduisait certains jeunes gens à se marier, à la veille de leur service militaire, avec leurs aînées parfois octogénaires.  L'auteur nous raconte ici l'un de ces mariages. Mais ici, tout ne se passe pas exactement comme l'espérait le jeune homme...
 



Cap-de-Cuye
3. La mission terrestre de l'archange Cap-de-Cuye
  Un valet de ferme se fait martyriser par son maître dans un petit village de l'Entre-deux-gaves, Montestrucq. La chose était bien trop courante au cours des siècles passés pour être signalée. Mais le maître cruel sera à son tour puni, hanté par le défunt valet et se croyant victime d'un châtiment divin. L'auteur adopte ici les ressorts comiques des contes populaires, avec une dimension merveilleuse que l'on peut supposer n'être que le fruit de l'imagination du tortionnaire.


Iroquois
4. L'Iroquois et le chevalier des Lumières
 Le chevalier d'Andouins, lointain descendant de la belle Corisande, de retour d'un voyage aux Amériques, vient s'installer à Sunarthe, sur les hauteurs de Sauveterre-de-Béarn, avec quelques idées progressistes, des tourments et un individu exotique ramené dans ses bagages du lointain Canada. Son aventure se heurtera aux préjugés religieux et aux conservatismes, mais connaîtra aussi quelques succès notables. Le siècle est celui des Lumières. Viendra alors la Révolution... 



Pont d'Orthez
5. La discrète légende du pont d'Orthez
  Au XIIIe siècle, les ponts sont rares sur nos rivières. Celui de Sauveterre, sur le gave d'Oloron, est prestigieux car il a connu son miracle : une ordalie ou jugement de Dieu qui vit la vicomtesse de Béarn, la reine Sancie, innocentée d'une accusation diffamante. 
À Orthez, un pont vient d'être construit qui enjambe le gave de Pau et les habitants voient d'un bon oeil la perspective d'une ordalie que leur offre le très cruel évêque d'Oloron, car elle vaudrait bénédiction divine. Mais l'histoire ne se répète pas toujours...



Possédés de Lucq
6. Les possédés de Lucq
 Le Béarn resta longtemps un état indépendant de religion protestante. Aussi, la période des guerres de religion y fut-elle particulièrement cruelle. 
À Lucq, village béarnais où une abbaye prospère fut rasée par Jeanne d'Albret, à l'heure de la Contre-Réforme, nombre sont ceux qui n'ont pas renoncé en privé au culte réformé. Dans ce contexte, une hostie devient une arme diabolique dans les mains d'un de ces chrétiens faussement convertis. Cette histoire est inspirée d'un fait divers dont on a conservé la mémoire. 


Poupebii
7. Le monstre aquatique de Poupebii
 En cet été 1807, à Salies, les eaux du Saleys, petite rivière du Béarn semblent plutôt calmes même si des crues de printemps peuvent le transformer en un fleuve tumultueux. Pourtant, un certain Poupebii débarque en ville, terrorisé, et affirme à qui veut l'entendre qu'un monstre marin en est sorti pour avaler toute crue sa petite chienne Duchesse. Les badauds s'esclaffent car ils savent que l'homme s'adonne à la boisson avec une passion rare. Mais s'il disait vrai ?...


Cagote de Bérenx
8. L'étrange destinée de la cagote de Bérenx
 En Gascogne, les cagots étaient des parias dont l'origine mystérieuse - lépreux, hérétiques ou reliquats wisigothiques ? - remonte au Haut Moyen-Âge. La discrimination dont ils sont victimes est mise à mal par la Révolution. Mais les mentalités perdurent  tant le rejet est ancré dans l'esprit des bourreaux comme des victimes. Au XIXe siècle, une de ces jeunes parias parviendra à échapper à ce sombre destin, fuira vers l'Amérique, y connaîtra fortune pour  revenir au pays avec une dignité
retrouvée.


bandit Mina
9. Le bandit Mina et sa pie
 Lors des guerres napoléoniennes, un bandit de grand chemin et sa troupe s'installent sur une voie de passage pour prélever leur dîme. Ils sont arrivés d'Espagne avec les troupes alliées de Wellington et vivent sur le pays en bonne intelligence avec les fermes voisines. La tête de ces reîtres ne tarde pas à être mise à prix. Mina n'est pas fondamentalement mauvais, mais son existence de guerillero ne lui a pas permis de se révéler sous son meilleur jour.  Sa pie semble constituer un lien ténu avec  une humanité aimante...



Pyrites
10. Le trésor de Jean et autre Jean de Castetbon
  En 1836, il n'y a pas de retraite quand on arrive à la soixantaine, usé par une vie de labeur. Deux frères, vieux fabricants de tuiles, s'inquiètent d'un fin de vie qu'ils redoutent. L'argile devient de plus en plus dure à travailler et la terre leur semble de plus en plus basse. Les rhumatismes sont bien installés. Vertueux, les deux frères ne jurent pas, ne boivent pas et sont honorablement estimés de leurs voisins. Mais un beau jour, leur vie va basculer quand s'ouvre la perspective d'une fortune vite faite.


Gobe-Limace
11. La descendance singulière de Gobe-limace
 
À Ozenx, non loin de l'église, il existe une petite maison d'allure modeste en bordure de route. Celle-ci semble bien ordinaire, mais elle a une particularité : à l'intérieur, une source jaillit au milieu de la pièce unique. On prête à ses eaux des vertus thérapeutiques car elles soigneraient certaines maladies de peau. La maison a un nom étrange : Gaube-Limac, ou Gobe-Limace. L'auteur retrace ici l'histoire de ses occupants pour le moins étonnants et de l'apparition quasi-miraculeuse de la source.



Logo Bretzel
Editions Bretzel
La maison
L'équipe
Auteurs
Nous contacter
Interdit
aux mineurs

Retour accueil
petit logo petit logo petit logo petit logo petit logo petit logo